Serveurs virtuels ou serveurs physiques : que choisir ?

Serveurs virtuels ou serveurs physiques : que choisir ?

Lorsque l’on possède des données ou des informations importantes, le besoin de les stocker se fait forcément ressentir à un moment ou un autre. Deux choix se présentent : opter pour un serveur physique ou pour un serveur virtuel. Dans les lignes qui suivront, retrouvez quelques informations relatives à ces types de serveurs qui vous aideront à faire votre choix.

Avantages et inconvénients des serveurs physiques

Les serveurs physiques ou serveurs dédiés ont de nombreux avantages. En effet, étant consacrés à une entreprise, ils offrent un accès non restreint des données aux membres autorisés. Cela permet d’éviter les ralentissements ou les délais d’attente trop longs.

De plus, l’utilisation d’un serveur physique vous évitera des interruptions extérieures incongrues lors d’un traitement ou d’une copie d’informations. En outre, les spécificités relatives à l’installation et au fonctionnement des serveurs physiques réduisent au maximum les risques de piratage extérieurs. Il est donc idéal pour les entreprises gérant un trafic de données lourdes.

Serveurs virtuels ou serveurs physiques : que choisir ?

D’un autre côté, les serveurs physiques peuvent facilement devenir encombrants. En effet, ils doivent être hébergés par les moyens dont disposent l’entreprise ou les utilisateurs. Ainsi, du fait de leurs tailles et de leurs formes imposantes ainsi que de la chaleur qu’ils dégagent, les serveurs physiques occupent un grand espace dans l’entreprise ; espace qui aurait pu être utile à d’autres fins.

Par ailleurs, l’entretien et les réparations éventuelles des serveurs physiques sont aussi sous la responsabilité de l’entreprise. Ainsi, une mauvaise manipulation ou un léger manque de rigueur quant à l’entretien peut s’avérer catastrophique pour la suite de ses activités. Bien sûr, il est possible de confier cette tâche à des personnes spécialisées. Mais, dans ce cas, l’entreprise propriétaire du serveur s’exposerait à des dépenses financières plus ou moins importantes.

Avantages et inconvénients des serveurs virtuels

Les serveurs virtuels se situent sur un serveur physique grâce à un logiciel de virtualisation. Ils offrent de nombreux avantages considérables. En effet, il est possible de centraliser plusieurs différents serveurs virtuels sur un seul serveur physique. Cela permet à l’administration de mieux trier les données selon leurs types ou leur importance.

De plus, étant un serveur virtuel, il vous sera possible d’accéder à votre base de données de n’importe où. Par ailleurs, il faut souligner que le fonctionnement des serveurs virtuels permet d’automatiser certaines tâches dans le but de réduire la charge de travail et de l’accélérer. C’est donc un type de serveur idéal pour les grandes sociétés ou les industries.

Mais, les serveurs virtuels possèdent néanmoins quelques inconvénients à prendre en compte. L’installation initiale du réseau d’accès vers les données peut s’avérer très coûteuse. De plus, l’accès aux données peut être soumis à de longues attentes si le flux est saturé ou si le réseau est instable. Enfin, l’utilisation d’un serveur virtuel vulnérabilise l’entreprise face à certains torts comme les piratages, la copie ou la suppression de données sensibles.

Quoi qu’il en soit, il faudra retenir que chacun de ces serveurs propose ses spécificités. Il est donc important de prendre en compte les besoins de son entreprise pour faire le bon choix.

Aline Pauna